Location meublée

L’atout principal de la location meublée réside dans sa fiscalité très avantageuse.

En effet, le régime Réel Simplifié permet souvent aux loueurs en meublé de ne pas payer d'impôts sur plusieurs années grâce notamment à la possibilité d'amortir le bien loué et de déduire toutes les charges inhérentes à l'activité de location meublée.


​En contrepartie du mobilier fourni au locataire, de façon évidente, le loyer des logements meublés est plus élevé que celui des logements vides.

En général, la location meublée permet :

  • D’obtenir des revenus complémentaires faiblement fiscalisés,

  • De diversifier ses actifs et ses sources de revenus.

  • De bénéficier d’une couverture sociale (LMP)

Location Meublée  LMP LMNP
Location meublée : Rentabilité & Fiscalité attractive

Avantages Fiscaux : Il existe deux types de location meublée :

  • La location meublée non professionnelle (LMNP)

  • La location meublée professionnelle (LMP)

Tous deux sont régis par des règles spécifiques.

 

La location meublée non professionnelle (LMNP) :

En tant que loueur en meublé, vous pouvez déclarer vos revenus :

  • Au régime Micro BIC

  • Au régime Réel Simplifié

Par principe, les locations meublées sont exonérées de plein droit de la TVA sans possibilité d’option.


​Pour bénéficier du régime micro BIC, vos revenus annuels (chiffre d’affaires) ne doivent pas excéder un plafond de 72 600 € (plafond à ajuster au prorata du temps d’exploitation au cours de l’année civile si besoin).

  • Le bénéfice taxable de vos revenus de location meublée, dans le cadre du régime micro BIC, est égal aux recettes annuelles (loyers charges comprises et recettes accessoires) diminuées d’un abattement forfaitaire de 50 %.

  • Dans le cas d’une location meublée de tourisme classé et de chambre d’hôte, l’abattement applicable est de 71%.

Le régime réel simplifié s’applique de plein droit au contribuable dont les recettes annuelles sont comprises entre 72 600 € et 818 000 € hors taxes. Il peut s’appliquer, sur option du contribuable, lorsque les recettes sont inférieures à 72 600 €.

Au-delà de 818 000 €, vous devez déclarer vos revenus au régime réel normal (non simplifié).

​Le régime réel simplifié permet notamment de déduire les charges suivantes de votre location meublée :

  • Les factures d’entretien et de réparations

  • La taxe foncière (si le bien est inscrit à l’actif)

  • Les frais d’assurance (si le bien est inscrit à l’actif)

  • Les frais de gestion etc...

Le régime réel simplifié permet notamment de déduire les amortissements suivants :

  • L’amortissement des locaux (si ceux-ci sont inscrits à l’actif)

  • l’amortissement du matériel et du mobilier (si ceux-ci sont inscrits à l’actif)

  • L’amortissement des travaux de construction, reconstruction, agrandissement et amélioration (si le bien est inscrit à l’actif)


 

Pour avoir le statut de loueur en meublé professionnel (LMP), les 2 conditions suivantes doivent être réunies :

  • Les recettes annuelles retirées de cette activité par l'ensemble des membres du foyer fiscal doivent dépasser 23 000 € sur l'année civile.

  • Ces recettes doivent être supérieures au montant total des autres revenus d'activité du foyer fiscal (salaires, autres BIC).

Si l'une de ces conditions n'est pas remplie, le loueur est considéré comme un loueur non professionnel.

Le statut de loueur en meublé professionnel vous permet de réaliser des économies d’impôt et d’obtenir une couverture sociale tout en vous constituant ou en optimisant votre patrimoine immobilier locatif.

Le statut de loueur en meublé professionnel vous permet de réaliser des économies d’impôt et d’obtenir une couverture sociale tout en vous constituant ou en optimisant votre patrimoine immobilier locatif.

  • Le loueur en meublé professionnel peut déduire les déficits éventuels de son revenu global sans limitation de montant (alors que le non-professionnel peut seulement utiliser le déficit sur ses revenus de même nature).

  • Si vous vendez votre bien en tant que loueur en meublé professionnel, la plus-value est totalement exonérée lorsque les recettes de location sont inférieures à 90 000 € hors taxes (HT) au cours des 2 années civiles précédentes la cession. Il faut aussi que l’activité de location en meublés ait commencé depuis au moins 5 ans.

  • L’exonération est partielle dans le cas où ces recettes sont comprises entre 90 000 € et 126 000 € HT.

  • Au-delà de ces montants, toutes les plus-values sont toutefois considérées à long terme et taxées à 30 %. ​

Enfin, en tant que loueur en meublé professionnel, vous pouvez être exonéré d’IFI (Impôt sur la fortune immobilière) sous certaines conditions.

L’exonération est applicable pour les biens immobiliers puisqu’ils sont utilisés dans le cadre d’une profession commerciale. La location meublée professionnelle correspond à l’exercice d’une véritable profession, car elle est exercée à titre habituel et permet de subvenir aux besoins.

 

3 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout