Assurance-vie

L’assurance-vie est un véritable couteau-suisse de la gestion de patrimoine. Initialement conçue comme une assurance, elle sert plus souvent à épargner, à percevoir des revenus complémentaires, à préparer votre retraite, et à transmettre.


Assurance-vie
L'assurance vie pour épargner, percevoir des revenus complémentaire, préparer sa retraite & transmettre

Avantages Fiscaux :


Durant la phase d'épargne, votre contrat d'assurance vie n'est pas taxable (hors prélèvements sociaux). Contrairement à d'autres placements financiers, vous n'êtes imposable qu'à l'occasion d'un retrait sur votre contrat d'assurance vie et uniquement sur la part d'intérêt retirée.


Lors de votre rachat, vous avez le choix entre 2 options pour l'imposition des intérêts de votre contrat d'assurance vie :

  • Intégrer ces intérêts à votre déclaration de revenus qui sont soumis au barème progressif de l'impôt sur le revenu en fonction de votre tranche d’imposition ;

​​

  • Appliquer le prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) dont le taux diminue en fonction de l'ancienneté de votre contrat d'assurance vie :

  • 35% en cas de rachat avant 4 ans,

  • 15% en cas de rachat entre 4 et 8 ans,

  • 7,5% à partir de 8 ans.

En cas de rachat de votre contrat d'assurance vie après 8 ans, vous bénéficiez d'un abattement annuel (tous contrats d'assurance vie et de capitalisation confondus) sur la part d'intérêts rachetée de 4 600 euros pour une personne seule et de 9 200 euros pour un couple soumis à une imposition commune. L'imposition s'applique donc uniquement sur la part d'intérêts qui excède l'abattement annuel.


Lors de votre décès, les capitaux de votre assurance-vie sont transmis aux bénéficiaires que vous avez choisis et désignés dans la clause bénéficiaire de votre contrat. La fiscalité "décès" dépend de votre âge au jour de chaque versement (le conjoint/partenaire de pacs est exonéré dans tous les cas).

  • Avant vos 70 ans : Chaque bénéficiaire peut recevoir jusqu’à 152 500 € sans payer de fiscalité

  • Après vos 70 ans : L’ensemble des bénéficiaires peut recevoir jusqu’à 30 500 € sans payer de fiscalité

 

Posts similaires

Voir tout